Perdre pied

Bryan Lear, Tree, 2010.

Bryan Lear, "Tree", 2010.

L’arbre a souvent été le modèle contraint des photographes. A la naissance même de la technique, il a servi de modèle grâce à son immobilité feinte. Difficile ainsi de proposer une vision nouvelle.
Bryan Lear le retourne, lui ôte le tronc qui « assied » en général la construction de l’image, afin que l’on perde toute notion d’espace.

Liens.
Peut-être le plus célèbre arbre, photographié au XIXe siècle : http://thesimpleconnoisseur.blogspot.com/2009/07/william-henry-fox-talbot-oak-tree-in.html
Dans un autre style, celui d’Eugène Atget : http://www.galeriezander.com/imagecache/c6/30/eugne_atget_bagatelle_arbre_1922_eaf_1128_471x471_q80.jpg
Pour voir les oeuvres de Bryan Lear : http://www.bryanlear.com/

Cette entrée a été publiée dans Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>