Bien loin de la Cité interdite

Bert Danckaert, "Beijing", 2008.

Bert Danckaert, "Beijing", Chine, 2008.

Prendre une photographie, c’est extraire une partie de notre environnement. Nous sommes loin des cartes postales de Chine. Rien ne nous permet de détecter le pays dans lequel se trouve le photographe.

Bert Danckaert « picturalise » l’espace qu’il voit. Chacune de ses images sont construites telles un tableau. La ville est désertée – ce qui semble étonnant à Beijing – et laisse place à un environnement commun à toute vie urbaine et ainsi retrouver ses « marques » dans un espace étranger.

Liens.
Pour voir les travaux du photographe, notamment toute la fascinante série « Beijing » : http://www.bert-danckaert.be/
A l’inverse, un travail purement journalistique, réalisé par Andy Wong, photographe pour Associated Press, de bonne facture mais plus proche de ce que l’on attend de photographies en Chine : http://www.guardian.co.uk/artanddesign/gallery/2011/mar/04/photography-associated-press#/?picture=372314678&index=7

Cette entrée a été publiée dans Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>