Résistance de la mémoire

Pieter Hugo, "Gatwaro Stadium, genocide site, Kibuye, Rwanda", 2004.

Pieter Hugo, "Gatwaro Stadium, genocide site, Kibuye, Rwanda", 2004.

Si la légende n’était pas explicite – « genocide site » -, qui pourrait imaginer qu’il y a maintenant plus de 15 ans des hommes en ont tué systématiquement d’autres.
Les photographes s’attachant aux lieux après un événement sont de plus en plus nombreux.
Cela pose inévitablement la question autour de l’image, de son rapport au texte. La photographie reprend sa place historique d’objet et de « document », mais avec une démarche s’apparentant à une volonté artistique et une esthétique à l’exacte opposé de « l’instant décisif » de Cartier-Bresson.

Liens.
Pour voir la totalité de la série sur le Rwanda, et d’autres : http://www.pieterhugo.com/rwanda-2004-vestiges-of-a-genocide/
Le Rwanda Genocide Archive : http://www.amahoro.nl/a1/_a/amahoro.asp?id=PRE11&l=EN

Cette entrée a été publiée dans Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>