Best before

Kirill Kuletski, "Free as a bird", série "Disposable set", 2009.

Kirill Kuletski, "Free as a bird", série "Disposable set", 2009.

Toujours un effet « vintage », c’est le mot qui vient lorsque l’on regarde les photographies de Kuletski. Elles sont saisissantes, drôles ou mélancoliques et le spectateur se demande si il s’agit de mises en scène ou de loufoqueries quotidiennes.

Liens.
Le site du photographe et ses différentes séries : http://kuletski.com/projects/dis1.htm

Cette entrée a été publiée dans Art contemporain, Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>