Kaléidoscopie

Alvin Langdon Coburn, "Portrait d'Ezra Pound", 1917.

Alvin Langdon Coburn, "Portrait d'Ezra Pound", 1917.

Rendre des effets picturaux en photographie : c’est ce que fait Coburn en tant que membre du groupe des « Vorticistes », au début du XXe siècle. Avec une esthétique inspirée tout à la fois des cubistes et des futuristes, l’artiste invente le kaléidoscope photographique et joue avec les contraintes physiques afin de créer une photographie qui ne fasse plus référence au réel.

Liens.
Une présentation claire et pédagogique réalisée par le Centre Pompidou : http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-futurisme2008/ENS-futurisme2008-09-vorticisme.html
Le post de « Lunettes rouges » sur l’exposition à Venise puis à la Tate modern de Londres : http://artamateur.wordpress.com/2011/03/31/les-vorticistes-et-la-photographie-abstraite/

Cette entrée a été publiée dans Histoire, Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>