Mémoire d’ailleurs

Ali al-Ali, "La mosquée", Camp de Burj al-Shamali, 2007. Courtesy Ali al-Ali / Yasmine Eid-Sabbagh.

Ali al-Ali, "La mosquée", Camp de Burj al-Shamali, 2007. Courtesy Ali al-Ali / Yasmine Eid-Sabbagh.

Aucun château d’eau n’est représenté sur cette photographie. Yasmine Eid-Sabbagh tente de redonner une histoire au camp de réfugiés de Burj al-Shamali. Tout d’abord en rassemblant des archives puis en demandant à sept photographes différents de créer une mémoire photographique en s’attachant aux lieux et aux personnes qui y vivent sans jamais les montrer directement.

Liens.
Sur le projet « How beautiful is Panama ! » : http://www.fai.org.lb/projectDetails.aspx?Id=10&ParentCatId=2
Et bien sûr, les photographies des Becher qui réalisent de véritables portraits d’architecture industrielle et l’école de Düsseldorf : http://www.tate.org.uk/research/tateresearch/tatepapers/04spring/stimson_paper.htm mais aussi ici : http://www.laboiteverte.fr/moyenne-typologie-bernd-hilla-becher/

Cette entrée a été publiée dans Architecture, Art contemporain, Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>