Sphinx et pyramides

Olivier Cablat, "Elevation", Série "Egypte 3000", Karnak, 2004.

Olivier Cablat, "Elevation", Série "Egypte 3000", Karnak, 2004.

Le challenge pour le photographe – professionnel ou amateur – dans un pays à forte densité touristique est de renouveler la vision que l’on peut en avoir. Historiquement, l’Egypte est l’une des premières destinations de voyage, et ce depuis l’invention de la photographie – et avant.
S’approprier un lieu par son image est partie d’un processus – celui de la perte des repères une fois à l’étranger -, Olivier Cablat tente d’innover et de montrer un pays au plus proche de sa réalité.

Liens.
Pour voir les photographies d’Olivier Cablat : http://www.oliviercablat.com/travaux.html
Un ouvrage sur le projet est en préparation et devrait sortir en novembre 2011 sous le titre « Index of Egypt 3000″.
En parallèle au travail d’Olivier Cablat, sur l’image de l’ailleurs touristique, on peut trouver celui de Corinne Vionnet dont parle André Gunthert : http://culturevisuelle.org/totem/1141

Cette entrée a été publiée dans Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>