Une ville, la nuit

Harlan Erskine, "Highway composition 02", Série "Concrete narratives", 2000.

Harlan Erskine, "Highway composition 02", Série "Concrete narratives", 2000.

Les photographies d’Harlan Erskine sont de véritables compositions cinématographiques. Pourtant, l’image est construite mais non mise en scène. Les ambiances lumineuses, utilisant les lumières extérieures, sont parfaitement maîtrisées, et provoquent un effet à la limite du surnaturel.

Liens.
Sur la série « Concrete narratives » : http://www.harlanerskine.com/concrete-info.php
Son blog qu’il alimente de ses nouvelles prises de vue : http://www.harlanerskine.com/blog/

Cette entrée a été publiée dans Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>