La disparition

Omar Sverrisson, "Sans-titre".

Omar Sverrisson, "Sans-titre".

Il y a, dans le travail d’Omar Sverisson une réutilisation des codes de l’art de ces cinquante dernières années : le papier usagé, la photographie, l’impression mécanique, l’ajout de signes en surimpression. Il crée une sorte de trombinoscope digne des universités américaines où tous se ressemblent, qui semble se dissiper avec le temps. Sa création est mélancolique, la disparition inévitable.

Liens.
Son site http://this.is/omar/ et son tumblr sur lequel il publie ses propres images mêlées à celles qui l’inspire : http://omarsv.tumblr.com/

Cette entrée a été publiée dans Art contemporain, Arts graphiques, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>