Le crime parfait

Mariusz Hermanowicz, Série "Il est quand même difficile d'effacer toutes les traces", 1984.

Mariusz Hermanowicz, Série "Il est quand même difficile d'effacer toutes les traces", 1984.

Que dire de plus que le titre de la série, si ce n’est pointer cet humour noir – et inquiétant – de l’auteur que l’on retrouve tant dans l’image que dans son titre. Le photographe se situe entre le témoin, l’archéologue et le raconteur.

Liens.
Toutes les séries et différentes photographies d’Hermanowicz : http://www.mariuszhermanowicz.com/photo.php
Sur son travail, un petit texte bien vu sur la série comme récit : http://www.frac-poitou-charentes.org/pages/collection_artistes-hermanovicz_FRAC.html

Merci Quentin de cette découverte !

Cette entrée a été publiée dans Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>