Noir c’est noir

Glenn Ligon, "Self-Portrait exaggerating my black features", 1998.

Glenn Ligon, "Self-Portrait exaggerating my black features", 1998.

Beaucoup d’humour et une bonne dose de recul sur la condition des noirs américains, Glen Ligon utilise le texte pour mieux détourner le sens de l’image. Et l’on se prend à faire le jeu des sept erreurs entre les deux autoportraits.

Liens.
Deux interviews de l’artiste ici : http://www.interviewmagazine.com/art/glenn-ligon/ et là http://www.museomagazine.com/802505/GLENN-LIGON

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>