Alger-Londres-New York

Zaida Ben Yusuf, "The Odor of Pomegranates", 1899, tirage au platine, Library of Congress.

Zaida Ben Yusuf, "The Odor of Pomegranates", 1899, tirage au platine, Library of Congress.

Rares sont les femmes photographes à la fin du XIXe siècle – elles sont toutefois plus nombreuses aux Etats-Unis qu’ailleurs -, mais encore plus rares sont celles qui réussissent en tant que portraitiste – installée sur la 5e avenue à New York – avec un nom si « exotique »…

Liens.
Le site réalisé pour l’exposition de la National Portrait Gallery de Washington en 2008 : http://www.npg.si.edu/exhibit/zaida/introduction/index.html
Son travail accompagné de celui de ses confrères européens : http://photoseed.com/collection/group/die-kunst-in-der-photographie1898/

Cette entrée a été publiée dans Histoire, Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>