Welcome home

Philip Kwame Apagya, "No place like home", 1996. Courtesy Fifty One Fine Art Photography.

Philip Kwame Apagya, "No place like home", 1996. Courtesy Fifty One Fine Art Photography.

Les oeuvres de Philip Kwame Apagya s’inscrivent dans l’imaginaire africain, entre les studios de portraits Seydou Keita et Malick Sidibé ou les fixés sous verre.

Liens.
Un essai présentant quelques artistes africains : http://www.anotherafrica.net/photography/african-photographers-a-visual-dialogue-with-florent-meng
et aussi par ici : http://www.artlurker.com/2009/02/africa-at-wolfgang-roth-and-partners-fine-art/
D’autres images de l’artiste à voir par ici : http://www.designboom.com/portrait/apagya.html

Cette entrée a été publiée dans Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>