Boogie woogie

Fritz Henle, "Lights of Manhattan", 1945.

Fritz Henle, "Lights of Manhattan", 1945.

Fritz Henle se frotte quelques années après le « Broadway Boogie Woogie » de Mondrian, et au début de l’expressionnisme abstrait, aux lumières de New York.

Liens.
D’autres images sont à voir par ici : http://www.fritzhenle.com/index.html
Quant à Mondrian voici une explication simple et en images des inspirations du peintre : http://laboiteaimages.blog.lemonde.fr/2010/12/09/broadway-boogie-woogie/

Cette entrée a été publiée dans Histoire, Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>