On dirait que …

Noah Doely, Série "A natural History", ambrotype.

Noah Doely, Série "A natural History", ambrotype.

En voyant les ambrotypes contemporains de Noah Doely, on ne cesse de s’interroger sur l’effet morbide qui s’exhale.

Liens.
Plus à voir par ici : http://noahdoely.com/photographs.html et découvert grâce à http://www.retronaut.co/2012/01/a-natural-history-by-noah-doely/

A mettre en lien avec les portraits de Jean-Henri Fabre, (un vrai) entomologiste de la seconde moitié du XIXe et du début du XXe siècle.

Et peut-être aussi à mettre en rapport avec les papillons du sublime Branded to kill (La marque du tueur) de Seijun Suzuki : http://ishootthepictures.com/2010/07/25/branded-to-kill-1967-highly-recommended/

Cette entrée a été publiée dans Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>