Mélanges

Emil Otto Hoppé, "Filippo Tommaso Marinetti", 1912.

Emil Otto Hoppé, "Filippo Tommaso Marinetti", 1912.

La surimpression est probablement le jeu photographique qui définit le mieux l’oeuvre de Marinetti.

Liens.
Ses oeuvres sont à voir ici : http://www.eohoppe.com et une courte bio de Marinetti : http://expositions.bnf.fr/utopie/cabinets/rep/bio/12.htm

Cette entrée a été publiée dans Histoire, Photographie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>